Partagez | .
 

 Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Dim 8 Fév - 22:15

La forêt oubliée jouissait d'une assez mauvaise réputation à Beacon Hills mais, Kyle, fraichement arrivé en ville, n'en savait rien. Il avait débarqué dans ce lieu de toutes les superstitions un peu par hasard cherchant un endroit suffisamment isolé pour s'entraîner à l'arc. Il avait commencé ses cours la veille et bien qu'il ne se débrouille pas plus mal que le reste des débutants ceux-ci étaient majoritairement des gosses âgés de moins de 10 ans. Kyle aimait bien les enfants, il aimait beaucoup moins se retrouver en compétition avec eux.

La forêt était assez dense pour que la plupart de ses flèches atteignent, si ce n'était le tronc visé, l'un de ceux d'à côté. Il arrivait cependant de temps en temps que ses flèches se décident à voler entre les troncs et il s'avançait alors plus en avant dans la forêt pour les récupérer. Tant et si bien qu'alors que la nuit était tombée, il se retrouva perdu au milieu de la forêt, un arc en main et la moitié de ses flèches égarées dans la nature.

Il repensa alors à sa première journée de cours, sa rencontre avec son professeur d'Anglais, avec certains de ses camarades. Il repensa à son frère rester à New-York chez leur oncle afin de pouvoir continuer à mener à bien ses stages dans le journalisme. Kyle avait toujours admiré l'aspect terre-à-terre d'Oliver, le fait qu'il soit autant connecté au monde réel. Sans doute parce que ce n'était pas son cas.

C'est alors qu'il pensait à l'affection que l'on pouvait avoir pour des êtres aussi différents de soi qu'il sentit un corps mou à ses pieds : ça semblait être un lapin mort. Pendant une fraction de seconde, il se demanda si c'était l'une de ses flèches égarées qui l'avait tué et alors qu'il se baissa pour mieux voir, n'ayant plus de portables pour éclairer depuis que le dernier avait fini durant ses dernières vacances à la mer, il se rendit compte qu'il y avait bien trop de sang. Et pour cause, il manquait sa tête à l'animal. Une flèche ne pouvait pas décapiter n'est-ce pas ?
Kyle entendit soudain des craquements de branches bien trop réguliers et proches pour n'être que le produit du vent et par réaction, il banda son arc, prêt à décocher une flèche alors même qu'il savait pertinemment qu'il serait incapable de viser une cible en mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Dim 8 Fév - 22:53

Il m'arrive souvent d'avoir des moments d'égarements. Des moments où ni la musique, ni mon oncle, ni les livres et ni les films ne peuvent m'aider. Je pourrais appeler cela des passages dépressifs. Durant ceux-ci je vais dans la forêt, chose pratique vu que j'habite à côté, afin de me détendre.
Ce jour-là, j'ai reçu une lettre de ma mère.
"Tu me manques, Anna. Ne voudrais-tu pas revenir avec nous ? J'ai laissé toutes tes affaires telle qu'elle. Je t'aime. Maman" le tout écrit en français. Ma mère sait me manipuler. Elle sait que le fait de voir ou d'entendre ma langue maternel me donne du baume au cœur et elle sait aussi que Vincent ne me parle qu'en anglais. D'ailleurs, je ne comprenais pas très bien au départ mais il a finit par m'expliquer.  Il m'a raconté son histoire, le pourquoi du comment. A vrai dire c'était vraiment très banale, il était avec une fille en France, elle l'a trahie et il a décidé de tout plaquer blablabla.. Ce que je n'arrive pas à saisir c'est cette haine qu'il a pour notre langue. Je le vois dans ses yeux, lorsque je tente de lui parler français j'ai l'impression qu'il a tout simplement envie de me faire taire. Souvent, il stoppe ses mouvements pour me regarder avec son expression sévère de prof. Enfin, ce n'est pas la raison qui m'a conduite dans cette forêt.
Ma mère m'a envoyé cette lettre. Tous les mois elle m'en envoie une, tous les mois mon oncle me regarde avec cet air de pitié et tous les mois je range l'enveloppe et son contenu dans une boîte.
Je n'ai jamais répondu à aucun courrier de sa part. Je déteste mes parents pour ce qu'ils m'ont fait. Ils auraient pu m'apprendre ce que j'étais quand j'avais une dizaine d'année mais, au lieu de ça, ils ont préféré m'ignorer et me laisser souffrir sans savoir pourquoi pendant une nuit entière.
Première transformation, premier meurtre. C'est triste hein ? C'est également de leurs fautes. Ils auraient pu fermer la porte de ma chambre à clef ou quelque chose comme ça mais ils ne l'ont pas fait. J'ai tué un garçon à cause d'eux.
Lorsque mon oncle m'a vu pour la première fois avec les yeux bleus, il a eu un mouvement de recul. Il est ensuite aller demandé à mes parents la raison de cette couleur abominable et ils lui ont tout expliqué. Evidemment, ils ne l'ont pas fait devant moi mais j'aime écouter aux portes. Peut-être est-ce la mon plus grand défaut.
Un jour, je répondrais à ma mère et je lui dirais tout ce que je pense. Mais ce jour n'est pas aujourd'hui. Maintenant, je veux juste décompresser.

Je suis allé au plus profond de la forêt puis je me suis assise sur un rocher. J'ai pensé.
J'ai pensé à mon oncle. J'ai pensé à mes parents. J'ai pensé à mon lycée, aux élèves et tout simplement j'ai pensé à cette vie que je menais dans cette petite ville. Je ne sais même pas si je suis heureuse. Une part de moi l'est mais l'autre s'ennuie profondément.
Un lapin passa alors devant moi: il lui manquait une patte.

- Pauvre petit lapin. Un animal comme toi, aimant courir, estropié.

Le lapin s'avança vers moi et me regarda. Il avait un regard presque humain, il était suppliant. Peut-être veut-il que je l'aide ? Je devrais peut-être l'amener chez un vétérinaire... Non, c'est trop cher et il lui amputerais juste complètement la patte. Autant abréger ses souffrances. J'aurais pu m'occuper de son cas de façon délicate, en prenant le couteau qu'il y avait dans ma poche par exemple mais alors que je prenais la petite bête, j'ai repensé à ma mère. Mauvaise idée. J'ai arraché la tête du pauvre animal.
Il y avait du sang, beaucoup de sang. Je m'en suis voulu d'avoir fait ça aussi violemment, il ne méritait pas ça. J'ai tout lâché d'un coup et le corps ainsi que la tête s'est tout simplement posé devant moi avec un petit "plok". C'était.. plutôt dégoûtant.
J'observais le cadavre à mes pieds sans un bruit. Pourquoi avais-je donc fait ça ? Il n'avait pas l'air si malheureux finalement... Je lui ai peut-être gâché sa vie...
J'étais en plein dans un moment dépressif lorsque j'entendis des bruits de pas. Je me suis caché derrière un arbre non loin de là afin d'observer ce qui arrivait.
Un jeune homme, plus grand que moi, s'approchait de moi. Il marcha en plein dans le cadavre. Plok. Je ne pus m'empêcher de ricaner à la vue de la tête du jeune homme. Il ressemblait au petit lapin mais avec les yeux plus globuleux. Hilarant. J'aurais d'ailleurs pu rire pendant longtemps mais je me suis alors rendu compte de ce qu'il tenait à la main : un arc. J'ai pris mon couteau et je me suis approché de lui. Il avait toujours la tête baissé en direction de la bête. Je le poussais afin qu'il tombe par terre:

- Qui es-tu ? Qu'est-ce que tu fous la ? lui criais-je

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Dim 8 Fév - 23:52

Kyle fut sorti de sa torpeur, pour le meilleur ou pour le pire, cela restait à voir. Le jeune homme fut brutalement poussé à terre par la jeune diablesse décochant par surprise la flèche qu'il avait encochée. Par chance, la jeune femme avait eu la présence d'esprit de ne pas l'attaquer frontalement et la flèche vola plus loin dans la forêt.
Le choc de l'impact eu pour effet d'accentuer la confusion habituelle de Kyle. Il ne comprenait pas un traître mot de ce que lui vociféra la jeune femme qui le surplombait. Elle avait un air un peu bestial, comme si la nature l'avait enfantée. Il y avait quelque chose d'hypnotique, d'inédit dans son allure, les origines citadines de Kyle ne l'ayant que trop rarement confrontée à ce genre d'individu. Il laissa échapper un sourire, l'air hébété, ce qui eut l'air d'aggraver la colère de son interlocutrice.

« Qui es-tu ? Qu'est-ce que tu fous là ? »

Les mots résonnèrent en écho dans l'esprit de Kyle, comme si réalité et rêve se confondait. Il avait l'impression d'être en plein trip sensoriel et douloureux. Le choc avait-il était plus violent qu'il ne le pensait ? Il se toucha le front et sentit un liquide ... Du sang. Il était cependant trop hébété pour s'inquiétait de quoi que ce soit et voyant que l'inconnue exigeait une réponse, il lui donna.

« Un arc, des flèches dont certaines sont encore plantées dans les troncs avoisinants ... Tu ne vois vraiment pas ? »

Il lui décrocha un sourire léger, non pas par impertinence, mais par sympathie dans l'idée de l'adoucir. Pourquoi s'énervait-elle pour si peu ? Comprenant que son sourire pouvait être mal interprété, il le remplaça par une moue de douleur qu'il n'eut guère besoin d'affecter : son crâne lui faisait réellement un mal de chien.

L'étrangère semblait décidée à le garder en captivité jusqu'à ce qu'il finisse par lui délivrer une réponse à sa convenance ... Mais que se passerait-il si au final, la réponse ne lui convenait pas ? Kyle rejeta l'idée. Il rêvait décidément beaucoup trop, ce n'était que dans les films de série B que les jeunes filles rencontrée dans les bois s'avérait être un horrible monstre.

En cherchant un mouchoir dans sa poche afin de nettoyer sa plaie, Kyle se rendit compte qu'il portait un Hoodie rouge. Il ne put s'empêcher de sourire, décidément le hasard faisait bien les choses. Montrant son haut du doigt à son interlocutrice, il la questionna :

« Loup ou chasseur ? »

Il allait de soi, au vu de son pull, qu'il était le petit chaperon rouge.


Dernière édition par Kyle Winningham le Dim 22 Fév - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Lun 9 Fév - 14:03

« Un arc, des flèches dont certaines sont encore plantées dans les troncs avoisinants ... Tu ne vois vraiment pas ? »

Je rêve ou il était en train de se fiche de moi ? La colère monta quand, en plus de ça, je le vis sourire. Il dût comprendre que c'était une mauvaise idée car il remplaça son sourire débile par une moue de douleur. Ce fut moi qui souris alors, j'étais plutôt fière de moi: j'avais réussi à faire mal à un garçon plus grand que moi. En tous les cas, il ne m'avait toujours pas répondu clairement, je restais alors devant lui montrant bien que je n'avais aucune intention de bouger. Je voyais qu'il commençait à paniquer mais je ne flanchais pas. Il chercha quelque chose dans ses poches et je me mis sur mes gardes, peut-être avait-il un couteau ? Il me montra son affreux pull rouge du doigt puis me dit:

« Loup ou chasseur ? »

Je ne comprenais vraiment rien. Je restais la à le regarder, je devais sûrement avoir l'air stupide mais qu'importe. Je passais de l'incompréhension totale à la haine d'un claquement de doigt:

« Tu te fous de ma gueule ? »

Il ne devait pas s'attendre à cette réponse ci. Je me retournais, essayant en vain de me calmer afin de ne pas commettre une grosse erreur. Calmes-toi, tu ne dois pas recommencer. Calmes-toi, calmes-toi. Ne lui fais pas comme au garçon.
Je me retournais alors, pensant avoir repris mes esprits mais il n'en était rien. J'avais juste changé la haine en tristesse. Je ne pus bouger  pendant quelques instants, qui me parurent interminable, puis je tentais de reprendre mon regard haineux:

« Tu ne m'as pas répondu, qu'est-ce que tu fous la ?»

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Lun 9 Fév - 18:45

« Tu te fous de ma gueule ? »

La réponse ne s’était guère fait attendre et, réflexion faite, ne surprenait guère le jeune garçon. Il ne s’en offusqua pas outre mesure, la jeune fille semblant de nature révolté. Quelque chose en elle lui rappelait son camarade d’Anglais rencontré la veille. Les deux semblaient avoir les mêmes soucis de communications …

La jeune fille allait par ailleurs très probablement au même lycée, Beacon Hills était une petite ville assez isolée et aucun des lycées environnants n’avaient une réputation suffisante pour justifier l’envie de rallonger son temps de trajet. Rencontrer une camarade de lycée dans les bois à une heure tardive de la nuit … Voilà qui était original. Voir intriguant.

Il n’eut cependant pas le temps de répondre à son interlocutrice, celle-ci, probablement agacé par sa manière d’esquiver les questions, continua :

« Tu ne m'as pas répondu, qu'est-ce que tu fous la ?»

Le timbre de sa voix avait quelque chose de différent, de troublé. Visiblement la jeune lycéenne avait elle aussi l’habitude de plonger dans ses pensées alors même qu’elle était en pleine discussion. Kyle ne comprenait cependant toujours pas ce que sa présence dans ces bois avait de gênante.

« Je m’entrainais au tir à l’arc, j’ai rejoint le club de la ville. Je me serais bien contenter du basket mais l’équipe est complète et même si le coach m’y intègre il me faudra attendre l’occasion de jouer sur le terrain pour m’imposer dans la composition permanente. Bref … Ce n’est pas gagné. »

L’équipe de basket de Beacon Hills était réputée et de fait son accès y était difficile.

« Dans tous les cas, je me suis perdu, ce qui explique que je sois dehors par ce froid alors même que je connais à peine le chemin pour rentrer chez moi à partir du lycée … »


C’est vite dit, je me suis perdu les deux seules fois où j’ai dû l’effectuer…

« Je suis Kyle au fait, continua le jeune garçon, tu as peut être entendu parler de moi au bahut : je suis le nouveau. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Lun 9 Fév - 20:02

En entendant le discours du jeune homme, je me suis sentis assez bête. Il semblait vraiment n'avoir aucune idée de ce dont je parlais. Peut-être fait-il semblant ? Peut-être est-ce vraiment un chasseur et il essaie juste de me faire croire le contraire . Je m'embrouillais l'esprit, plus à chaque instant. A force de réfléchir à toutes les possibilités, je commençais à avoir mal à la tête. Et si il attendait que je baisse la garde pour m'attaquer ? Et si il était en opération reconnaissance chez mon oncle... STOP
Je m'entendais respirer fort à cause du stress que me procurait ces moments de réflexion atroces. Je décidais de faire confiance à mon instinct.
Ce n'était qu'un simple humain. Il avait l'air si innocent, c'en était presque touchant.. Ou pas en fait. La façon dont il parlait du basket paraissait si naturel et si.. ado ? Il me semblait presque évident qu'il était frustré de ne pas être dans cette stupide équipe.

« Je suis Kyle au fait, continua le jeune garçon, tu as peut être entendu parler de moi au bahut : je suis le nouveau. »

J'essayais de me détendre mais c'était peine perdu, tous mes muscles étaient sous tension. Je serrais des dents ce qui devait me donner l'air énervé. Pourtant, je décidais de ne pas être méchante avec lui, comme ça je pourrais toujours le surveiller un peu.

« Euh..non je n'ai pas entendu parler de toi. Je suis Anna. »

Je supposais que cette réponse n'était pas suffisante après ce qui venait de se passer mais je ne savais pas vraiment comment faire passer la pilule..

« ... désolé pour tout à l'heure. Je... je suis très protectrice envers les... animaux et te voir avec un arc comme ça... j'ai cru que tu étais un chasseur. »

Techniquement, je ne mentais pas. Cependant je ne baissais pas ma garde pour autant et je voulais avoir un avantage sur lui. Je suppose que de savoir où il habite serait déjà un gros atout.

« Je connais très bien les environs, je peux t'aider à rentrer chez toi.. pour me faire pardonner. Enfin, si tu veux bien évidemment » lui dis-je avec un sourire que j’espérais ne pas être trop suspect

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Lun 16 Fév - 23:17

« Euh..non je n'ai pas entendu parler de toi. Je suis Anna. »

Kyle ne put s’empêcher de réprimer un sourire … Voilà que la jeune fille, après avoir fait preuve d’une étrange sauvagerie, se comportait de manière douce et si … normal. En voilà une qui devait être bien lunatique …

« ... désolé pour tout à l'heure. Je... je suis très protectrice envers les... animaux et te voir avec un arc comme ça... j'ai cru que tu étais un chasseur. »

Kyle crut percevoir une insistance sur le dernier mot. Comme si Anna cherchait encore à déterminer s’il lui avait dit la vérité. Pourtant la jeune fille aurait dut savoir que personne ne chassait la nuit, la visibilité était trop mauvaise … Et puis qui chassait avec un arc de nos jours ?

« Je connais très bien les environs, je peux t'aider à rentrer chez toi.. pour me faire pardonner. Enfin, si tu veux bien évidemment »

Kyle reprit ses esprits … Sa mère devait être rentré du boulot maintenant et elle allait s’inquiéter … Il n’avait plus guère pensé au moyen de rentrer, il faut dire que l’inconnue ne lui en avait guère laissé le temps, mais force était d’admettre que sa proposition tombait à pic.

« Avec joie, j’ai connu de meilleurs endroits pour passer la nuit … »

Et pourtant le jeune homme songeait à ce que ce serait que de passer la soirée dans les bois, de dormir à la belle étoile … Plus jeune il en avait rêvé mais à New-York dormir à la belle étoile n’avait guère de charme …

« Je suppose que c’est ici que vous organisez des fêtes non ? L’endroit est calme et particulièrement … isolé. »Le jeune fit un signe vers les restes du lapin.

« Et puis c’est pas comme si les voisins se plaignaient du bruit … »

Sans attendre la réponse de son interlocutrice, le jeune homme se leva, prêt à affronter le chemin du retour, sans trop savoir la distance qui le séparait de son domicile.

« Au fait … On est à quel distance du bureau du shérif ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Mar 17 Fév - 19:38

A mon plus grand bonheur, il accepta ma proposition. Je lui souris alors mais il ne me regardait pas vraiment, il avait l'air un peu dans les nuages. Il se reprit soudain:

« Je suppose que c’est ici que vous organisez des fêtes non ? L’endroit est calme et particulièrement … isolé. »

Il enchaîna :

« Et puis c’est pas comme si les voisins se plaignaient du bruit … »

Je n'eus pas le temps de répondre qu'il se levait déjà et me demandait :

« Au fait … On est à quel distance du bureau du shérif ? »

J'eus alors des yeux ronds et je commençais à stresser. Peut-être voulait-il aller m'accuser de violence envers lui? Je commençais à paniquer et à m'imaginer des tonnes de scénarios dans ma tête et aucun d'eux ne finissait très bien. J'essayais de reprendre mon calme, de souffler tranquillement.

« Je...je ne sais pas, je ne suis pas amie avec ceux qui organise les fêtes. Je ne suis pas une grande fêtarde en fait. »

J'eus peur qu'il me prenne en pitié et je me levais à mon tour, espérant reprendre confiance en moi ainsi. Il y avait de nombreuses habitations autour du bureau du shérif, peut-être vivait-il dans unes d'entre elles. Je le regardais dans les yeux:

« On doit être à une bonne dizaine de kilomètre mais on peut y arriver en une heure si on se dépêche un peu. Tu n'as pas l'air de vraiment apprécier la campagne donc ça ne devrait pas poser de problème pour toi. » dis-je en lui adressant un sourire timide.

Je tournais sur moi-même, cherchant la direction à prendre. Je m'arrêtais alors, tentant de guetter le moindre bruit pouvant provenir de la ville. J'essayais de me concentrer, oubliant tout ce qui se trouvait autour de moi. Je respirais lentement, j'avais les yeux fermés et j'attendais un signe.
De la musique se fit entendre alors, sûrement celle du bar où Vincent allait après une journée de cours. Il se trouvait à à peu prés un kilomètre de la prétendu habitation de.. Kyle. Je fis confiance à mon instinct et à ma mémoire et je pris la route qui se trouvait à ma gauche.

« C'est par-là, suis moi. » lui dis-je alors que je commençais à marcher.

Malgré tout, je restais sur mes gardes.

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Dim 22 Fév - 15:09

« On doit être à une bonne dizaine de kilomètre mais on peut y arriver en une heure si on se dépêche un peu. Tu n'as pas l'air de vraiment apprécier la campagne donc ça ne devrait pas poser de problème pour toi. »

Kyle soupira de soulagement, décidé à sortir de cette forêt au plus vite. Pourtant l’assertion finale de la jeune fille le titilla. Ce n’était pas tellement qu’il n’appréciait pas la campagne, c’était la campagne qui ne l’appréciait guère. Comment peut-il apprécier la campagne alors qu’il ne cessait de s’y perdre. New-York possédait l’avantage d’avoir une densité de population élevé et des cartes à ne plus savoir qu’en faire, s’y retrouver était un jeu d’enfant, on ne pouvait en dire autant de Beacon Hills. Aussi fut-il rassuré quand Anna, lui montrant la route à suivre, l’informa :

« C'est par-là, suis moi. »

L’adolescent ne se fit pas prier et suivit à vive allure la jeune fille. Il était réellement pressé de sortir de cette forêt, non pas par frousse, le jeune homme n’était pas spécialement froussard, mais les lieux dégageaient une sorte d’aura qu’il n’avait remarqué qu’une fois qu’il s’y était enfoncé. Tout était calme, trop calme. Il n’avait vu presque aucun animal depuis qu’il avait quitté la lisière de la forêt comme si ceux-ci avaient peur de quelque chose. Il avait cru que c’était sa présence qui les avaient fait fuir mais depuis qu’il avait entrevue ce qui était arrivé au lapin … Il n’était plus sûr de rien.

« Dis, je me demandais … Vous avez des problèmes avec les animaux sauvages dans le coin ? Ce qui est arrivé au lapin … Je ne m’y connais pas spécialement en animaux mais ça me parait assez peu commun … Ne devrait-on pas le signaler au bureau du shérif ? »

Kyle se doutait bien que convaincre le shérif d’organiser une battue serait ardue, mais sa mère travaillant au bureau du shérif pourrait sans doute les convaincre de faire quelque chose … A moins qu’étant nouvelle elle ne puisse se permettre d’interférer … Mais le cadavre de l’animal ne cessait de lui revenir en image. Nul doute que ce qui l’avait tué aurait tout aussi bien attaqué un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Dim 22 Fév - 20:40

En regardant à côté de moi, je pus m’apercevoir que Kyle m'avait emboîter le pas sans broncher. Cependant, il avait l'air dans les nuages. J'étais en train de me demander à quoi il pensait lorsqu'il me dit:

« Dis, je me demandais … Vous avez des problèmes avec les animaux sauvages dans le coin ? Ce qui est arrivé au lapin … Je ne m’y connais pas spécialement en animaux mais ça me parait assez peu commun … Ne devrait-on pas le signaler au bureau du shérif ? »

J'en resté bouche bée. Je ne savais absolument pas quoi dire. Je tentais tant bien que mal de ne pas paniquer:

« Non, non! » m'empressais-je de lui dire

Je compris alors à quel point cela pouvait paraître suspect, je continuais, avec l'espoir de me rattraper:

« Je veux dire, ici tuer des animaux n'est pas interdit donc..il n'y fera rien. De plus, c'est sûrement un animal il y en a des gros ici. »

J'avais peur qu'il surenchérisse et qu'arrive le moment où je ne saurais plus quoi répondre. J'eus alors l'idée de détourner la conversation:

« Au lieu de parler d'animaux crevé, parles-moi de toi! Tu viens d'où? Et tu m'as dis que tu étais nouveau alors ça fait combien de temps que tu es ici? Et merde pourquoi avoir choisir Beacon Hills? C'est vraiment paumé comme endroit! »

Je lui fis mon plus beau sourire mais il me semblait avoir parlé trop vite. J'avais peur qu'il commence à avoir des soupçons et puis je ne savais même pas qui il était et ce qu'il était.

J'en avais marre de jouer à la petite saute sans cervelle, je me fichais de ce qu'il pensait de moi et de ce p*tin de lapin mort! Comment pourrait germer dans sa tête l'idée qu'une fille comme moi ait décapité un lapin de toute façon? Et puis je n'habitais pas dans cette forêt donc il n'aurait aucune preuve de quoi que ce soit mais de toute façon tout le monde se fiche des lapins!

« Désolé si je te parais bizarre, tu m'as vraiment surprise tout à l'heure! » lui dis-je, toujours en souriant mais d'un ton qui pouvait paraître froid.

Je ne maîtrisais plus rien, je ne savais plus vraiment ce que je faisais.
Une part de moi me disait de laisser crever cet abruti dans cet forêt mais une autre,plus adolescente, le trouvait charmant et souhaitait être gentille avec lui. Je ne me sentais vraiment pas bien.

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Ignorant
Messages : 89
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Lun 23 Fév - 20:03


« Au lieu de parler d'animaux crevé, parles-moi de toi! Tu viens d'où? Et tu m'as dis que tu étais nouveau alors ça fait combien de temps que tu es ici? Et merde pourquoi avoir choisir Beacon Hills? C'est vraiment paumé comme endroit! »


Anna venait juste d’enchainer les phrases empêchant Kyle de placer le moindre mot comme si quelque chose la gênait. Les animaux étaient-ils un sujet trop sensible pour elle ? Kyle n’avait jamais fréquenté de personne versé dans la protection de la faune et ne savait donc pas dans quelle mesure le sujet pouvait être discuté sans risque, il s’apprêta à répondre à Anna mais celle-ci n’avait visiblement pas finie de parler :

« Désolé si je te parais bizarre, tu m'as vraiment surprise tout à l'heure! »

Sa voix était devenue beaucoup plus neutre, comme si la jeune fille tentait de la maitriser, sans doute ne voulait-elle pas montrer à quel point le sujet l’affectait. Depuis le début de leur rencontre Anna semblait vouloir s’imposer comme une personne forte, ce que Kyle prenait pour de la sauvagerie n’était sans doute que la conséquence de cette force de caractère qui semblait être, si non feinte, complétement assumée par la jeune fille. Un peu trop peut-être.

« Ce n’est pas grave, je connais peu de personne qui peuvent se prétendre être des modèles de normalité. »

Et dieu seul savait à quel point ces personnes pouvaient être chiantes …

« Pour répondre à ta question je viens de New-York. Ce qui explique peut-être mon manque d’affinité avec la nature, les arbres n’y sont pas si fréquents que ça, les animaux encore moins … Sinon je suis arrivé le week-end dernier mais comme j’ai dû aider à déballer les cartons et à monter les meubles, je ne vais en cours que depuis hier … Mais sinon, toi tu vis ici depuis longtemps non ? »

Les manières, un peu pataudes, de la jeune fille, laissait en effet penser qu’elle habitait ici depuis un bail et qu’il la bousculait dans ses habitudes … En tout cas Kyle ne voyait que ça pour expliquer son étrange attitude, à commencer par la manière dont la jeune fille lui était tombée dessus. Littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   Mar 24 Fév - 9:31

« Pour répondre à ta question je viens de New-York. Ce qui explique peut-être mon manque d’affinité avec la nature, les arbres n’y sont pas si fréquents que ça, les animaux encore moins … Sinon je suis arrivé le week-end dernier mais comme j’ai dû aider à déballer les cartons et à monter les meubles, je ne vais en cours que depuis hier … Mais sinon, toi tu vis ici depuis longtemps non ? »

J'avais donc raison, ce n'était pas un campagnard. Cependant, sa crédulité de citadin me permettait de lui dire ce que je voulais et qu'il me croit toujours, c'était plutôt pratique. Alors que je me retournais vers lui, je pus détailler son physique, chose que je n'avais pas fait avant. Il était grand, musclé, il avait également des cheveux bruns en bataille (mais je le soupçonnais de mettre du gel pour que cela fasse cet effet), ses yeux était clair mais je ne parvenais pas à en discerner la couleur exact. Je l'observais pendant quelques secondes ce qui dut lui paraître bizarre, mais ma curiosité avait besoin d'être satisfaite. J'hésitais toujours entre le bleu et le vert lorsque je lui répondais enfin:

« Euh.. Ça fait 2 ans que je suis à Beacon Hills. »

Regarder le jeune homme m'avait chambouler, et je n'aimais pas ça. Je me retournais afin de regarder la route puis je continuais à marcher. Je tentais d'oublier le moment précédent mais ses yeux me hantaient. Était-ils bleus ou verts? Il m'arrivait d'être parfois obsédé par certains détails et cet incertitude m'énervait. Je me retournais doucement vers lui et je lui demandais, perplexe:

« De quels couleurs sont tes yeux ? Je n'arrive pas à bien les discerner dans la pénombre. »

Quel abrutie j'étais! Je devais passer pour une c*nne à présent. Je me retournais en soufflant discrètement. Parfois, je me détestais d'être aussi maladroite avec la gente masculine. Il faut dire que je n'ai que très peu côtoyer des garçons. Des gens en général en fait.

Je me promis alors à moi-même de réfléchir avant de parler.

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas - Anna & Kyle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge Of Souls :: Beacon Hills :: La forêt oubliée-