Partagez | .
 

 Anna A. Duroy - Tout est différent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 10:38



Anna A. Duroy

« Il est rare que l'homme, incertain, inégal, sache venir au bien sans passer par le mal. »





Parce qu'on m'accepte comme je suis

Anna est et a toujours été quelque de hautain. En effet de par sa condition autant physique que économique, elle se croit supérieur aux autres. Elle méprise beaucoup les américains qu'elle qualifie de "beauf" et de "sans intérêt". Elle est cependant très intelligente et sérieuse dans ses études. Anna est quelqu'un de réfléchie mais est paradoxalement également imprévisible et impulsive de par sa nature de garou. C'est une virtuose, elle a l'oreille absolue et joue très bien du violon et du piano, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle a prit l'option "musique" au lycée. A son grand désespoir, la plupart des élèves de sa classe sont des guitariste ou des batteurs (qu'elle qualifie de "glandeurs") ne s'intéressant pas à la musique classique. Elle a pour habitude d'être très froid avec les gens mais elle aime profondément ses parents et son oncle même si elle ne l'admet pas forcément.
Il lui arrive parfois d'avoir des "crises" lorsqu'elle est triste et/ou énervé. Durant celles-ci, elle tremble, pleure et crie jusqu'à ne plus avoir de voix, elle devient souvent très violente et la seule chose qu'elle peut faire pour se calmer est de jouer du violon.
De par sa franchise extrême, elle peut paraître méchante avec les autres. Elle est très égoïste mais reste quelqu'un de fidèle. Elle est plus grande et plus mince que la plupart des filles de son âge, surtout aux États-Unis, mais elle est pourtant bien plus forte physiquement que la moyenne.
Si elle devait choisir entre sa vie et celle d'un de ses proches, il est très probable qu'elle choisisse la sienne. Elle est d'ailleurs quelqu'un de très torturé, se posant énormément de question sur l'éthique, la psychologie humaine ainsi que les situations dans lesquels elle se trouve. Elle adore lire et écrire, elle tient un journal racontant sa vie qu'elle prend extrêmement soin de cacher. De plus, elle est totalement sous le charme des œuvres de J.R.R Tolkien à savoir: Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit et d'autres moins connus.. Elle aime également Maupassant et Zola.
Son livre préféré est Si c'est un homme de Primo Levi qu'elle qualifie de "chef d’œuvre".
Elle aime également beaucoup le cinéma et surtout le muet. Elle possède une biographie complète de Charlie Chaplin ainsi que beaucoup de ses films qu'elle visionne sur son petit pose de télé.
Son musicien préféré est Prokofiev, elle aime beaucoup les ballets mais n'apprécie que moyennement les comédies musicales.
Qui suis-je ?
Anna Adèle Duroy ▲ 15 ans ▲ Myths ▲ Honnête, fidèle et aimante. ▲ Froide, Hautaine et Violente ▲ © : Joy & crédit images

Il était une fois...
1990, liberation de Nelson Mandela en fevrier, l'OMS retire l'homosexualité de sa liste de maladie mentale en mai, abrogation de l'apartheid en juin et le 6 du même mois : ma naissance. Vous pensez sûrement que je dois avoir une grande estime de moi pour comparer ces grandes dates à ma naissance et vous n'avez sûrement pas tort. Seulement je suis convaincu qu'un jour ma naissance figurera dans ces grandes dates. Je ne sais pas pourquoi mais j'en suis persuadée.
Je suis née en France, à Rennes pour être précise. Je ne me souviens pas vraiment de mes années là-bas. Je me souviens être resté seule avec ma mère pendant je crois un an puis être partie à Paris. J'ai appris la raison plus tard : mon père avait fait fortune dans les affaires. Dans la capitale, je n'avais pas à me plaindre. Nous avions une belle maison, je ne manquais de rien et surtout on ne me refusait rien. Quand j'eus cinq ans, mes parents m’offrirent un petit instrument qui très vite me passionna : un violon. J'étais bonne, très bonne et je le savais. Mes parents eux même étaient en admiration devant mes compétences. Ils m'ont tout de même payé des cours mais ça ne m'a pas vraiment servit. Chez moi, il y avait également un beau piano à queue, je n'arrivais pas vraiment à apprendre toute seule cet instrument alors j'ai, cette fois-ci, demandé à mes parents de ma payer des cours particuliers. Ils ont évidemment accepté. Mon professeur s'appelait M.Jones, c'était un anglais. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais mes parents ont insisté pour que mes leçons se fasse en anglais, « c'est très important de savoir parler anglais » à ce qu'il paraît. Ce professeur était très gentil et, lorsque mes parents n'étaient pas là, il me parlait parfois en français pour que je comprenne mieux.
A l'âge de 9 ans, je déménageais à nouveau mais pas  quelque part en France : à New-York. Ce n'était pas un déménagement doux comme j'ai connu avant, celui-ci était précipité et mal organisé comme si ça avait été décidé sur un coup de tête. Je n'ai d'ailleurs jamais connu la raison de notre départ.
Là-bas, nous avions une grande maison avec un très grand jardin. Je crois que nous étions dans ce qu'on appelle un quartier résidentiel. Il n'y avait que des gens riches et il y avait un portail à chaque entrée de la rue. Tout était clôturé. Je me sentais comme un animal en cage, même les voisins s'observaient entre eux comme si chacun ici était un criminel ce qui,dans un sens, était vrai.
Plus les jours passé, plus je sentais comme une seconde nature en moi. Je m'énervais plus vite, je devenais plus impulsive. Mon âme était comme scindée en deux. Il y avait la Anna qui savait se maîtriser et celle qui n'y arrivait tout simplement pas. Mes parents avaient remarqué mon changement de comportement mais ils n'en parlaient pas, voir ils évitaient la discussion. Avec le temps, je me rends compte que mes parents m'ignoraient de plus en plus.
A l'âge de 11 ans, ma vie changea. En effet, le 3 août 2001 se passa ma première transformation. Je ne vais pas mentir, c'était affreux. Quand tout a commencé, j'étais dans mon lit. Je dormais à poing fermé lorsque soudain je sentis comme une énorme crampe à l'estomac. Je me suis alors redressée...mauvaise idée car j'ai simplement vomis tout le contenu de mon estomac sur mes pieds. C'est donc naturellement que je me suis levée..et que je suis tombée. J'ai perdu connaissance pendant quoi ? Dix minutes puis je me suis relevée. J'avais chaud, tellement chaud... J'entendais comme des gémissements animales sortir de ma bouche. J'eus alors le réflexe de me toucher le front.. c'était brûlant. J'ai commencé à pleurer puis j'ai sentis mon bras se tordre. Je n'avais jamais eu aussi mal de ma vie, je me suis même demandé si il n'avait pas été arraché. Mon autre bras subit le même sort. Je ne savais pas très bien ce qu'il se passait, tous mes membres se craquaient, petit à petit. Pourtant, malgré ces douleurs, la seule chose à laquelle je pensais était « Ne crie pas, ne crie pas ». Courageuse ? Pas vraiment ma mère m'avait juste demandée, avant de dormir, de ne pas faire de bruit cette nuit car mon père devait se lever tôt le lendemain. Sur le coup, je n'avais pas vraiment compris pourquoi elle me disait ça mais la je le comprenais très bien. Je me suis évanouie après une heure de souffrance. En me réveillant, tout était différent. Mes sens déjà, j'entendais des battements de cœurs, je voyais tout autour de moi et, comme j'ai pu le remarquer quelques minutes après, j'étais plus rapide.
Je ne sais pas ce qui m'a prise mais j'ai commencé à courir jusqu'à la porte. Ensuite, je suis passée par la trappe du chat pour sortir dehors. « Comment ais-je pu réussir à passer ? » me demandais-je mais cette question repartit aussi vite qu'elle était arrivée. J'ai couru longtemps sans m'arrêter, j'ai fais plusieurs fois le tour de notre jardin puis, voyant notre portail ouvert, l'idée me vint d'aller dans la rue. Je ne me fis pas prier.
Là aussi j'ai couru mais un caillou a stoppé ma course. En effet, un groupe de garçons, il devaient avoir quatorze ou quinze ans, étaient près de moi et l'un de ses abrutis m'avait jeté un caillou dessus. Dans le tas, je pus reconnaître un ami à moi, le garçon dont j'étais amoureuse : Tobbias. Le petit blondinet me regardait d'une façon étrange comme jamais auparavant. Son ami lui donna un pierre et il la jeta sur moi, un sourire sur les lèvres. Je n'eus pas vraiment de réaction dans un premier temps, trop abasourdi par ce que mon ami venait de faire. Puis le chef de la petite bande recommença ses assauts. C'en était trop, je me mis alors à grogner mais il ne réagit pas. Je me suis alors jeté sur lui. Pour la première fois de ma vie, j'étais physiquement puissante.
Je lui ai arraché le visage. Je lui ai mangé des morceaux de sa chair. Pourtant, il n'était pas mort.
Je me suis retransformé en humaine d'un coup. J'étais nue et je me suis alors rendue compte de ce que je venais de faire. Je l'entendais respirer et une petite voix me disait d'abréger ses souffrances, l'autre d'aller chercher de l'aide. En regardant autour de moi, je pus m'apercevoir que ses amis étaient partis. En regardant le corps, j’aperçus ce qu'on appelle un « couteau papillon ». Les jeunes portaient ça pour se donner un style de rebelle. Je l'ai ouvert puis j'ai observé le garçon. Il respirait difficilement. Je me suis convaincue qu'il me suppliait de le faire et j'ai planté la lame dans sa poitrine. Je n'avais pas bien visé, il était toujours vivant. J'ai, avec beaucoup de mal, sortis la lame de sa poitrine et je l'ai à nouveau planté dans sa chair. J'ai recommencé ainsi jusqu'à ce que je n'entende ni son cœur, ni son souffle.
C'était fini.
Je me suis alors assise près de lui, le regard vitreux. Une voiture est passé devant nous puis le chauffeur est descendu. Il m'a prit dans ses bras et m'a mise dans sa voiture. En regardant par la vitre, j'ai pu voir qu'il avait mit le couteau dans sa poche. Je n'ai reconnu la personne que lorsqu'elle est monté dans la voiture : c'était mon père. Il m'a ramené à la maison, il m'a lavé puis il a pleuré. Je ne l'avais jamais vu dans cet état la, il pleurait et tremblait. Il avait mit ses deux mains sur son visage, peut-être dans l'espoir que je ne le vois pas. C'était raté.
Ce jour-là, mon père n'est pas allé travailler. Il m'a dit de monter dans ma chambre afin que je puisse dormir mais je n’aie pas réussi. Je l'ai entendu tout raconter à ma mère. A partir de ce jour là, plus rien n'était comme avant. Leurs comportements avaient changé, leurs regards aussi.
Une semaine après ce drame, ils décidèrent de me dire la vérité. J'étais un loup-garou, et eux aussi. Seulement, il ne fallait pas l'être car « c'était mal ». Sur le coup, j'étais d'accord avec eux. J'avais tué quelqu'un sous cette forme. Ils m'ont alors apprit à me contrôler les soirs de pleine lune.

Lorsque j'eus treize ans, j'ai rencontré pour la première fois un autre membre de la famille : mon oncle. C'était le frère de mon père, il était parti aux Etats-Unis quand il était jeune et il y était resté. A ce que j'ai compris, mon père et lui sont restés longtemps en froid jusqu'à il y a peu. Il s'appelait Vincent, il avait 33 ans et c'était lui aussi un loup garou. Avec lui, le courant est très vite passé. Il m'a montré que je pouvais me contrôler sous ma forme animale et que je n'étais pas forcé de tuer. Il m'a apprit tellement de chose ! Seulement, un ou deux mois après son arrivée, il dut s'en aller. J'ai pleuré et j'ai supplié qu'il m’emmène avec lui mais ma mère refusait.
Pendant un ou deux mois je n'ai fais que harceler mes parents pour qu'ils me laissent aller habiter là-bas. Un soir, je n'arrivais pas à dormir, j'ai entendu mon père essayait de convaincre ma mère :
« Tu l'as bien vu, elle n'est pas comme nous. »
« Elle peut toujours le devenir... » dit ma mère dans un sanglot
« Non... Si on ne la laisse pas être elle même elle finira par blesse d'autres personnes. »
Il y eut un silence
« Laisse la partir, Marie. Vincent s'occupera bien d'elle. »

Je n'ai pas voulu écouter la fin de la conversation, je me suis bouchée les oreilles puis je me suis endormis.
Le lendemain matin, mon père m'annonça que changer d'air me ferait du bien et qu'il me laissait partir chez mon oncle. Ma mère m'aida à faire mes valises en pleurant. Elle n'a pas cessé de pleurer jusqu'à mon départ. Je lui en voulais de me faire autant culpabiliser , après tout ils n'avaient qu'à me laisser vivre comme il me plaisait !
Le soir même j'étais chez mon oncle, à Beacon Hills.
Depuis mes quatre ans je n'ai connu que le luxe mais ici dans cette petite ville et chez mon oncle, c'était différent. Mon oncle devait maintenant s'occuper d'une adolescente habituée aux belles choses avec son petit salaire de professeur de français. La première fois qu'il m'a annoncé quel était son métier, j'ai explosé de rire. Je trouvais ça drôle qu'un professeur soit un loup-garou habitant dans la forêt. De plus, je l'avais toujours vu avec de grossières chemises à carreaux totalement cliché du chasseur et, à la rentrée, il a d'un coup changé de style. Il s'habillait à présent avec de belles chemises unis, voir avec un beau costard. C'était plutôt drôle.
Un an après mon arrivée à Beacon Hills, je suis rentré au lycée où il travaille. Au départ, les gens m'aimaient bien. Il faut dire que les américains adoraient mon petit accent français. Je paraissais mystérieuse et ils aimaient ça. Seulement, les américains sont très gnan gnan et ils n'ont pas accepté que j'ai de bonnes notes sans réviser, que j'ai du répondant, que j'habite non loin de la forêt et SURTOUT que je ne m'habille pas pareil qu'eux.  En effet, vers la fin de ma première année, j'ai commencé à avoir l'air plus « rebelle ». Je me maquillais les yeux en noirs et je m'habillais souvent avec des vêtements sombre et des bottines à lacets. C'est drôle de voir comment les gens se retourne contre vous si vous êtes différent.
Voilà donc presque un an que je reste seule mais, à vrai dire, je m'en tape. La plupart de ces élèves de cette connerie de lycée ne méritent même pas que je leur adresse la parole.
Je sens bien leurs regards posés sur moi  lorsque je marche mais je sais aussi qu'ils ont, d'une certaine façon, peur de moi. Lorsque je traverse les couloirs, j'adopte un air froid et hautain doublé d'un regard meurtrier ce qui a pour but de dissuader les gens de venir me chercher des poux. Je n'ai cet air qui m'est propre qu'en public car avec mon oncle, c'est différent. Même si je l'évite au lycée et que je tente de faire croire que je ne le connais pas en classe, je l'aime. Il s'occupe mieux de moi que mes propres parents. D'ailleurs je n'ai plus vraiment de nouvelles d'eux, ma mère m’envoie parfois des lettres mouillés de larmes mais je n'y réponds pas.
Ici, tout est différent.

Et derrière l'écran, c'est qui ?

Salut ! T'es un petit curieux, je sais, tu veux tout savoir sur moi. Alors, moi c'est M et j'ai 15 ans. Je viens de la Cité d'Ingres. Je suis dispo 7/7 pour RP (à peu prés). Et la question à un million, comment j'ai connu le forum ? Grâce à beaucoup de personnes de TYI.




Dernière édition par Anna A. Duroy le Dim 8 Fév - 16:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Beta & Fonda
Messages : 249
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 11:09

Bienvenue ici :stiles: :calin: et contente de te voir nous suivre dans notre aventure :dr:

Et oh regarde ce que j'ai trouvé :siffle:


__________________

Derek Hale ✽
The best in me should be the darkness you will see
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 11:26

Merci ! J'aime beaucoup le contexte au fait! :p

On est fait pour être coupin alors :cool:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Alpha & Admin
Messages : 253
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 11:47

Contente de te revoir parmi nous ! :coeurr:

Bon courage pour ta fiche. :stiles:

__________________

powerful.
« People quake with fear because i have the power to make them afraid. Can you please tell me why nobody loves me ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Desert Wolf & Modo
Messages : 245
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 38
Localisation : Beacon Hils

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 11:53

Bon je me suis faite devancer...
Bienvenue parmi nous !!!!!!!

__________________



ω It seems like every day's the same, and I'm left to discover on my own. It seems like everything is grey, and there's no color to beholdω

Fiche de Présentation et de Liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 15:15

Je suis contente d'être là également :stiles:
Merci beaucoup et OMG joseph morgan *o* J'ai hâte de voir ton personnage en RP :3

Et oui petite fajitas du désert (parce que t'es mexicaine haha c'est drôle..) !

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Gévaudan & Co fonda
Messages : 416
Date d'inscription : 19/01/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 15:40

Hey! Bienvenue sur le forum!!! Content de te revoir ici!!! :calin:

__________________

I am the alpha, the beta and the omega. I am the Gevaudan.
«Le monde que vous connaissez brûlera dans des flammes éternelles et se tordra de douleur...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Beta
Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 16:22

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 16:27

Ça fait chaud au cœur un accueil comme ça! :cute:

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Gévaudan & Co fonda
Messages : 416
Date d'inscription : 19/01/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 17:05


TE VOICI VALIDE!  :derek:  :moh:  :mouton:  :angel:


Hey!Hey!^^
Alors ta fiche est pour moi parfaite, j'ai beaucoup apprécié la lecture. Anna a commencé difficilement sa vie de loup-garou et c'est très triste Sad en tout cas j'ai hâte de voir ce que tu vas faire d'elle pour la suite dans les rps :)


Maintenant, il ne te manque plus que d'aller vite recenser ton avatar, par ici, tu n'aimerais pas te retrouver avec un clone  :mr:  :cool: . Viens donc faire ta fiche de liens par pour que de mignons louveteaux viennent chercher ton amitié  :moh: . Et lance toi dans la grande aventure du rp tout naturellement  :calin:

Bon jeu parmi nous !  :mccallister:  :angel:

__________________

I am the alpha, the beta and the omega. I am the Gevaudan.
«Le monde que vous connaissez brûlera dans des flammes éternelles et se tordra de douleur...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Omega
Messages : 359
Date d'inscription : 07/02/2015

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   Dim 8 Fév - 17:07

Merci beaucoup! :)

__________________

Power


" allowfullscreen>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YOU ARE WELCOME TO BEACON HILLS
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Anna A. Duroy - Tout est différent   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anna A. Duroy - Tout est différent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une histoire commune, un destin différent, un avenir commun
» Quelque chose de différent : "Mon Amour Chéri"
» todd&maïwenn&nathanael → maintenant tout semble différent, on ne sait pas vraiment comment le monde tourne une fois que le voile se lève !
» C'est marrant comme de jours en jours, rien ne change. Par contre, quand tu regardes en arrière, tout est différent.
» Les différents types de zombies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Edge Of Souls :: Avant le jeu :: Présentations :: Présentations validées-